29 octobre 2015

Révélations - 344

L’allégation d’un commencement définitif à l’«existence» semble illogique, car, chaque fois, le mental reste insatisfait. L’individu non borné, imperméable aux récits religieux, cherche immanquablement un nouveau précédent à ce commencement. Lequel n’est pas davantage satisfaisant. Processus sans fin…
Posté par Tiersi à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]