*******************

ECONOMIE REVOLUTIONNAIRE

LOGEMENT

Immédiatement

Un logement personnel est immédiatement disponible pour tous les exclus.

 

Epouvante

Disparition de l’épouvante d’être jeté à la rue, qui rend malade, qui rend fou, qui rend violent.

 

Amélioration

Dès que tous les exclus disposent d’un logement personnel, le programme anti-pauvreté s’attelle à l’amélioration de leur habitat: construction d’immeubles en zone moins excentrée. Rénovation d’appartements dans des quartiers convenables.

 

Embaucher

Dès qu’est suffisant le parc d’habitations, l’exclu embauché peut aisément s’établir près du lieu de son travail commercial. Alors s’éclipse l’allégation de la fatigue occasionnée par des longs trajets dans les transports en commun, et leur coût.

 

Déménagement

Pour l’exclu, son déménagement – gratuit – prend la forme d’impôt anti-pauvreté.

 

 

*******************

POINTS POSITIFS

Citoyenneté

Point(s) (+) pour participer bénévolement à une œuvre reconnue d’utilité publique.

Pour acte d’héroïsme.

Pour accomplir le sauvetage d’une personne en danger (sans risquer inconséquemment sa propre vie).

Pour le Français médaillé, décoré.

Pour un brevet de secourisme.

 

 

*******************

POINTS NEGATIFS

GEINDRE

Inconséquence

Pour se plaindre que notre société engendre trop de violence en étant partisan du port d’arme accordé aux particuliers.

De l’hyper-violence dans notre pays, perpétrée par l’accro, pendant ses vols successifs, par divers caïds qui visent à monopoliser le trafic, tout en refusant que l’Etat arrête la prohibition des drogues. Les accros en manque deviennent fous et font n’importe quoi pour connaître un court temps de répit mental. Opportunité offerte aux caïds de faire rapidement fortune, facilement, grâce à cette prohibition. Sommes énormes qui permettent une grande corruption, partout. Déliquescence des bases morales, particulièrement celle de la jeunesse, décuplant une sauvagerie sans limites.

Pour se plaindre que notre société est trop violente en étant partisan de la torture.